Journaliste Algerien: Tahar Djaout, Mostefa Lacheraf, Tahar Ouettar, Hamid Skif, Anouar Benmalek, Jakob Yelfouf, Said Mekbel, Mouloud Achour

 
9781159553333: Journaliste Algerien: Tahar Djaout, Mostefa Lacheraf, Tahar Ouettar, Hamid Skif, Anouar Benmalek, Jakob Yelfouf, Said Mekbel, Mouloud Achour
Vedi tutte le copie di questo ISBN:
 
 

Ce contenu est une compilation d'articles de l'encyclopédie libre Wikipedia. Pages: 105. Non illustré. Chapitres: Tahar Djaout, Mostefa Lacheraf, Tahar Ouettar, Hamid Skif, Anouar Benmalek, Jakob Yelfouf, Said Mekbel, Mouloud Achour, Ali Djerri, Abdelmadjid Kaouah, Ammar Belhimer, Arezki Sadat, Arezki Metref, Leïla Marouane, Ali Dilem, Habib Ayyoub, Rezzik Mohamed, Hamid Bousselham, Mahrez Rabia, Youcef Zirem, Arezki Ait Larbi, Amar Meriech, Abed Charef, Salima Ghezali, Ahmed Benallou, Omar Belhouchet, Ahcène Bélarbi, Dris Youcef, Said Tazrout, H’mida Ayachi, Mohamed Ouathi, Kahina Slimani, Amel Bouakba, Mustapha Benfodil. Extrait: Tahar Djaout (1954-1993) est un écrivain, poète et journaliste algérien d'expression française. En 1993, il fut l'un des premiers intellectuels victime de la « décennie du terrorisme » en Algérie. D'origine kabyle, Tahar Djaout est né le 11 janvier 1954 à Oulkhou (Ighil Ibahriyen) près d'Azeffoun en Kabylie. En 1970 sa nouvelle Les insoumis reçoit une mention au Concours littéraire « Zone des tempêtes ». Il achève ses études l'année suivante au Lycée Okba d’Alger et obtient en 1974 une licence de mathématiques à l’Université d’Alger, où il s’est lié avec le poète Hamid Tibouchi. Tahar Djaout écrit ses premières critiques pour le quotidien El Moudjahid, collabore régulièrement en 1976 et 1977 au supplément El Moudjahid Culturel puis, libéré en 1979 de ses obligations militaires, reprend ses chroniques dans El Moudjahid. Tahar Djaout en 1980Responsable de 1980 à 1984 de la rubrique culturelle de l’hebdomadaire Algérie-Actualité, il y publie de nombreux articles sur les peintres et sculpteurs (Baya, Mohammed Khadda, Denis Martinez, Hamid Tibouchi, Mohamed Demagh) comme sur les écrivains algériens de langue française dont les noms et les œuvres se trouvent alors occultés, notamment Jean Amrouche, Mouloud Feraoun, Mouloud Mammeri, Mohammed Dib, Rachid Bey, Jean Sénac, Bachir Hadj Ali, Hamid Tibouchi, Messaour Boulanouar, Youcef Sebti, Kame...

Le informazioni nella sezione "Riassunto" possono far riferimento a edizioni diverse di questo titolo.

(nessuna copia disponibile)

Cerca:



Inserisci un desiderata

Se non trovi il libro che cerchi su AbeBooks possiamo cercarlo per te automaticamente ad ogni aggiornamento del nostro sito. Se il libro è ancora reperibile da qualche parte, lo troveremo!

Inserisci un desiderata