ISBN 10: 1490517286 / ISBN 13: 9781490517285
Usato / Quantità: 0
Copie del libro da altre librerie
Mostra tutte le  copie di questo libro

Libro

Purtroppo questo libro non è più disponibile. Per trovare copie simili ti preghiamo di inserire i parametri di ricerca nella maschera qui in basso.

Descrizione:

This Book is in Good Condition. Clean Copy With Light Amount of Wear. 100% Guaranteed. Summary: Cette histoire, c'est brin brin, et par maintes gens, qu'elle m'a t conte. Et, comme il arrive d'habitude en pareil cas, j'ai entendu chaque fois une version nouvelle.Si vous connaissez Starkfield, bourgade perdue dans la partie montagneuse du Massachusetts, vous aurez certainement remarqu son bureau de poste. C'est une construction qui date de la fin du XVIIIe sicle, en briques rouges, avec un fronton de bois peint en blanc et un pristyle colonnes. Ce petit difice classique se dresse au milieu de la Grand Rue, entre la banque et la pharmacie: beaucoup de villages de la Nouvelle-Angleterre en possdent un semblable. Matin et soir, les habitants de Starkfield et les fermiers des environs s'y rassemblent, l'arrive du courrier. Parmi eux, vous n'avez pas t sans remarquer la haute taille et le visage tragique d'Ethan Frome. C'est l que je le vis moi-mme pour la premire fois, voici quelques annes.Bien que cet homme ne ft plus qu'une ruine, sa physionomie se dtachait parmi les autres. Ce n'tait pas sa haute taille qui le dsignait l'attention, puisque les Amricains de vieille race ont trs frquemment cette stature lance et mince, mais plutt sa prestance et sa dmarche. Son regard tait la fois triste et volontaire; il conservait, en dpit d'une claudication manifeste, quelque chose de vigoureux. Son visage svre, h'l, fatigu par le rude travail des champs, tait d'une indicible mlancolie. Ses cheveux grisonnants, ses yeux glacs, lui donnaient l'aspect de la vieillesse, et je m'tonnai lorsqu'on m'apprit qu'il n'avait gure pass la cinquantaine.Ce fut Harmon Gow qui me renseigna sur son 'ge. - Harmon Gow avait autrefois conduit la diligence allant de Starkfield au gros bourg de Bettsbridge, l'poque o n'existaient pas les tramways lectriques, et il connaissait sur le bout du doigt la chronique intime de toutes les familles qui habitaient ou avaient habit le long de son ancien parcours.- Il a cette tte-l depuis son accident, - me dit-il, hachant ses phrases au gr de ses souvenirs. - Et il y aura en fvrier prochain vingt-quatre ans que la chose est arrive.Ce fut lui aussi qui me narra l'origine de la terrible cicatrice rouge barrant le front d'Ethan Frome. Elle datait de l'accident qui, du mme coup, lui avait tordu et nou tout le ct droit, le faisant ressembler un vieux chne foudroy. Depuis lors, le pauvre homme ne pouvait effectuer sans douleur ces quelques pas entre son buggy et le bureau de poste. Tous les jours, vers midi, il venait de sa ferme, situe quelques milles de Starkfield, et, comme c'tait justement l'heure o j'allais chercher mes lettres, il m'arrivait de le dpasser sous le pristyle ou d'attendre sa suite, devant le guichet.Je ne tardai pas observer que, rarement, malgr son exactitude touchante, on lui remettait autre chose qu'un numro du Bellsbridge Eagle. Sans mme y jeter un coup d'oeil, il le fourrait dans la poche de son veston us. De temps autre, pourtant, le receveur lui tendait une enveloppe, adresse Mrs. Zenobia (ou Zeena) Frome, et qui montrait en gros caractres l'adresse d'un fabricant de produits pharmaceutiques et le nom d'une spcialit. Ces papiers rejoignaient aussitt le journal, comme si le porteur tait blas force d'en recevoir. Aprs quoi, il remerciait l'employ d'un petit signe de tte silencieux, et se retirait.Chacun dans Starkfield le connaissait. On le saluait au passage, mais on respectait son dsir d'isolement, et seuls quelques vieillards se risquaient l'aborder. Dans ces occasions, Frome s'arrtait un instant, ses yeux bleus fixs gravement sur l'interlocuteur, mais il rpondait d'une voix si basse que jamais aucune de ses paroles n'tait parvenue jusqu' moi. Puis il remontait pniblement dans son buggy dlabr, rassemblait les guides dans sa main gauche, et repartait sans h'te vers la ferme. Codice inventario libreria

Su questo libro:

Riassunto: Cette histoire, c'est brin à brin, et par maintes gens, qu'elle m'a été contée. Et, comme il arrive d'habitude en pareil cas, j'ai entendu chaque fois une version nouvelle. Si vous connaissez Starkfield, bourgade perdue dans la partie montagneuse du Massachusetts, vous aurez certainement remarqué son bureau de poste. C'est une construction qui date de la fin du XVIIIe siècle, en briques rouges, avec un fronton de bois peint en blanc et un péristyle à colonnes. Ce petit édifice classique se dresse au milieu de la Grand Rue, entre la banque et la pharmacie: beaucoup de villages de la Nouvelle-Angleterre en possèdent un semblable. Matin et soir, les habitants de Starkfield et les fermiers des environs s'y rassemblent, à l'arrivée du courrier. Parmi eux, vous n'avez pas été sans remarquer la haute taille et le visage tragique d'Ethan Frome. C'est là que je le vis moi-même pour la première fois, voici quelques années. Bien que cet homme ne fût plus qu'une ruine, sa physionomie se détachait parmi les autres. Ce n'était pas sa haute taille qui le désignait à l'attention, puisque les Américains de vieille race ont très fréquemment cette stature élancée et mince, mais plutôt sa prestance et sa démarche. Son regard était à la fois triste et volontaire; il conservait, en dépit d'une claudication manifeste, quelque chose de vigoureux. Son visage sévère, hâlé, fatigué par le rude travail des champs, était d'une indicible mélancolie. Ses cheveux grisonnants, ses yeux glacés, lui donnaient l'aspect de la vieillesse, et je m'étonnai lorsqu'on m'apprit qu'il n'avait guère passé la cinquantaine. Ce fut Harmon Gow qui me renseigna sur son âge. — Harmon Gow avait autrefois conduit la diligence allant de Starkfield au gros bourg de Bettsbridge, à l'époque où n'existaient pas les tramways électriques, et il connaissait sur le bout du doigt la chronique intime de toutes les familles qui habitaient ou avaient habité le long de son ancien parcours. — Il a cette tête-là depuis son accident, — me dit-il, hachant ses phrases au gré de ses souvenirs. — Et il y aura en février prochain vingt-quatre ans que la chose est arrivée... Ce fut lui aussi qui me narra l'origine de la terrible cicatrice rouge barrant le front d'Ethan Frome. Elle datait de l'accident qui, du même coup, lui avait tordu et noué tout le côté droit, le faisant ressembler à un vieux chêne foudroyé. Depuis lors, le pauvre homme ne pouvait effectuer sans douleur ces quelques pas entre son buggy et le bureau de poste. Tous les jours, vers midi, il venait de sa ferme, située à quelques milles de Starkfield, et, comme c'était justement l'heure où j'allais chercher mes lettres, il m'arrivait de le dépasser sous le péristyle ou d'attendre à sa suite, devant le guichet. Je ne tardai pas à observer que, rarement, malgré son exactitude touchante, on lui remettait autre chose qu'un numéro du Bellsbridge Eagle. Sans même y jeter un coup d'œil, il le fourrait dans la poche de son veston usé. De temps à autre, pourtant, le receveur lui tendait une enveloppe, adressée à Mrs. Zenobia (ou Zeena) Frome, et qui montrait en gros caractères l'adresse d'un fabricant de produits pharmaceutiques et le nom d'une spécialité. Ces papiers rejoignaient aussitôt le journal, comme si le porteur était blasé à force d'en recevoir. Après quoi, il remerciait l'employé d'un petit signe de tête silencieux, et se retirait. Chacun dans Starkfield le connaissait. On le saluait au passage, mais on respectait son désir d'isolement, et seuls quelques vieillards se risquaient à l'aborder. Dans ces occasions, Frome s'arrêtait un instant, ses yeux bleus fixés gravement sur l'interlocuteur, mais il répondait d'une voix si basse que jamais aucune de ses paroles n'était parvenue jusqu'à moi. Puis il remontait péniblement dans son buggy délabré, rassemblait les guides dans sa main gauche, et repartait sans hâte vers la ferme.

Le informazioni nella sezione "Su questo libro" possono far riferimento a edizioni diverse di questo titolo.

Dati bibliografici

Condizione libro: Used

AbeBooks è una piattaforma online di libri nuovi, antichi, usati e fuori catalogo attiva dal 1996. Ti mettiamo in contatto con migliaia di librerie di fiducia sparse in tutto il mondo, che offrono milioni di libri. L'acquisto sui nostri siti è semplice e sicuro al 100% - cerca il tuo libro, comprane una copia attraverso il processo di acquisto protetto e la libreria ti invierà il libro direttamente.

Cerca tra milioni di libri proposti da migliaia di librerie

Libri antichi

Libri antichi

Opere antiche e rare, prime edizioni, i libri più costosi venduti su AbeBooks e altri contenuti dedicati ai bibliofili d'eccezione.

Libri antichi

Libri usati

Libri usati

Acquista subito i libri di seconda mano. Tutte le opere che avresti sempre voluto leggere a tua disposizione a un prezzo speciale!

Libri usati

Libri con spedizione gratuita

Libri con spedizione gratuita

Libri nuovi, usati, italiani e stranieri che stavi cercando, in spedizione gratuita e senza spesa minima!

Libri spedizione gratuita

Scopri anche: